Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘sexualité’

Satisfaction , l’art de l’orgasme féminin est un livre qui a pour projet ambitieux de donner les clés aux couples pour un meilleur épanouissement sexuel de la femme.

Les deux auteurs Mark Levinson et Kim Catrall sont en couple dans la vie. J’ai lu ce livre sans a priori aucun puisque je n’ai jamais vu un seul épisode de la série TV Sex & the City dans laquelle joue Kim Catrall.

Le livre est beau en soi, la couverture est souple et satinée, le papier de grande qualité. L’éditeur a produit un joli travail.

Ce livre s’adresse avant tout à des hétérosexuels en couple stable. Outre la sexualité, il aborde la thématique du couple en général. Des notions triviales telles que l’écoute, la communication et la confiance, le respect qui sont les fondements de la réussite d’un couple sont évoquées. Même si une piqûre de rappel est parfois nécessaire, le côté très convenu et bien pensant de ces considérations m’ a légèrement lassée.

Les conseils techniques sont très précis et plutôt efficaces : caresses, positions favorables à l’orgasme, jeux de doigts et de langue variés sont décrits en détail. De multiples illustrations étayent le propos. Leur mise en pratique en est facilitée.

Les illustrations de Fritz Dury m’ont d’ailleurs paru particulièrement réussies. Sobres mais sans fausse pudeur et sans voyeurisme, elles dégagent pour beaucoup une puissante sensualité. Les corps sont représentés dans toute leur beauté sans céder aux stéréotypes physiques en général délivrés par l’industrie pornographique.

En dépit d’un avertissement qui m’ a surprise « Certains des actes décrits dans ce livre sont illégaux dans certains états américains », le livre n’est pas vraiment révolutionnaire dans son contenu mais beaucoup plus sur la forme qui est vraiment attrayante. Il se dégage beaucoup de douceur, de respect et de plaisir. Il est pour moi un livre à lire à deux qui constitue une excellente base de discussion et d’expression de ses désirs.


Satisfaction, l’art de l’orgasme féminin
De Kim Catrall et Mark Levinson
Illustré par Fritz Drury
Les Presses Libres

Read Full Post »

Il n’est pas évident de trouver des informations biographiques à propos de Servane Vergy. Les quelques bribes que j’ai pu glaner proviennent de son blog, qu’elle a créé à peu près au moment de la sortie de ce petit livre. Elle s’y décrit comme « auteur de guides pratiques et d’essais sexy ».

Elle dit avoir écrit pour la collection Marabout, est donc l’auteur de ce petit livre paru chez La Musardine, et a depuis publié aux Editions Blanche Le petit livre rose de la serial loveuse qui, si j’en crois la présentation de l’éditeur, doit ressembler pas mal à celui-ci, si ce n’est qu’il s’adresse à un public différent : les femmes qui veulent séduire un homme (ou plusieurs) et non pas celles qui veulent garder le leur. Elle se définit également comme « une féministe qui s’épile » ce qui, au vu du choix de la formule, m’inciterait à penser qu’elle n’est justement pas féministe pour un sou.

Ce petit fascicule Osez a beaucoup en commun avec les magazines féminins : rapide et plaisant à lire, plein d’humour, il a le même ton péremptoire et la même vacuité. Voilà résumé en quelques mots tout le bien que j’en pense…  Je vais essayer d’expliquer un peu pourquoi je suis aussi négative.

Je n’ai pas aimé le ton familier qu’elle emploie pour s’adresser aux lectrices. Je n’ai pas aimé les stéréotypes dont son ouvrage est bourré. Pour reprendre les propos d’Alias, qui pense à peu près autant de bien que moi de ce guide, ces stéréotypes ne sont  flatteurs ni pour les femmes ni pour les hommes.

D’ailleurs, l’auteur reconnait elle-même ne pas avoir fait dans la dentelle, puisqu’elle décrit son guide sur son blog comme

« à mi-chemin entre le manifeste antiféministe et le guide de la femme soumise par choix devant son mâle dominant (au lit seulement, hein, faut pas exagérer) »

Si son but était de faire de l’humour, je pense qu’un petit peu plus de subtilité n’aurait pas fait de mal.

En ce qui concerne le contenu, il y a quelques astuces intéressantes, notamment au niveau des techniques de masturbation, mais je n’y ai globalement pas appris grand-chose, et je suis loin de me considérer comme une experte. Les conseils un peu techniques me paraissent assez légers et manquent cruellement de figures explicatives. L’idée de base, à laquelle je souscris tout à fait, est que ça ne sert à rien de se forcer si on n’est pas tentée par une pratique et qu’on ne fera vraiment bien que ce qu’on a plaisir à faire. Elle incite donc les femmes à prendre du plaisir au sexe et, pour cela, à explorer leur propre corps pour apprendre à se donner elles-mêmes du plaisir. Jusque-là, tout va bien. Sauf que très vite elle passe à un discours du type « de toute façon, si vous ne faites pas ça, votre homme ira voir ailleurs », et là je ne la suis plus du tout.

Elle me paraît à des années lumières de l’excellent Osez la sodomie. Alors que Coralie Trinh Thi fait preuve de beaucoup de respect vis-à-vis de ses lecteurs, n’imposant rien, respectant les idées possibles de chacun, proposant toujours plusieurs voies alternatives, Servane Vergy impose sa vision de l’amante idéale, de la façon dont elle doit s’habiller, se comporter, des pratiques qu’elle se doit de maîtriser, et va jusqu’à exposer sa propre conception de la façon de réagir à une infidélité, ce que je trouve assez cavalier. Là où Coralie Trinh Thi accomplit le tour de force d’aborder une multitude de sujets très variés et, malgré le petit format du livre, de proposer pourtant des idées intéressantes parmi lesquelles même ceux qui ne souhaitent pas pratiquer la sodomie peuvent trouver des choses à glaner, celui de Servane Vergy me paraît creux et frivole : il effleure tout, n’approfondit rien, et, au final, n’apporte pas grand-chose.

A moins que vous ne cherchiez une lecture humoristique pour vous détendre une heure, je vous conseille de passer votre chemin et de choisir un autre guide, tel que le Hot sex de Tracey Cox qui, dans le même genre, se lit tout aussi facilement et a un contenu beaucoup plus riche ou Le petit guide de la sexualité épanouie  qu’Alias a beaucoup apprécié.

Osez… les secrets d’une experte du sexe pour rendre un homme fou de plaisir
Servane Vergy
Editions La Musardine
Collection Osez

Read Full Post »

Ce « petit guide » de près de 600 pages (les auteures sont modestes) attire l’œil dans une librairie avec ses allures de bottin pour Barbie. Ne vous méprenez pas sur son rose très girly, ce guide écrit par des femmes s’adresse à tous quelque soit leur orientation sexuelle. Son but n’est pas des moindres puisqu’il s’agit de fournir les informations nécessaires pour profiter pleinement d’une sexualité désinhibée et épanouie.

Ce livre a été réalisé par Good Vibrations, une chaîne de sex-shops dont le premier magasin ouvert en 1977 s’adressait avant tout aux femmes (leur clientèle s’est étendue depuis) et outre la vente de sextoys  proposait un lieu agréable où les femmes pouvaient avoir des conseils sur le sexe.

Les auteurs abordent la sexualité dans son ensemble et toutes ses particularités sans hiérarchisation des différentes pratiques. De nombreux témoignages anonymes  que Good Vibrations a collectés via un sondage nous sont livrés. Ceux-ci sont souvent instructifs et donnent des petites astuces que j’ai eu envie parfois d’essayer et des ressentis dans lesquels je me suis parfois reconnue. Le livre est émaillé de « portraits du plaisir » -mini biographie de personnes qui ont communiqué sur la sexualité (en photographie, médecine, industrie, cinéma…)- et de quelques articles sur des sujets très ciblés (intersexe…).

L’écriture est plaisante et l’humour parfois présent mais par contre les illustrations sont de piètre qualité.

Ce guide est tellement complet qu’il est difficile de vous en livrer un compte-rendu. Je me contenterai de vous en livrer quelques grandes lignes. Le ton est assez différent des autres guides qu’il m’a été donnés de lire. Il ne présente pas de méthode miracle pour parvenir au plaisir mais juste des pistes aux lecteurs qu’ils auront ou non l’envie d’explorer. Les conseils sont parfois d’ordre très pragmatique.

 Les premiers chapitres sont consacrés à l’image et l’estime de soi, à l’anatomie sexuelle, à l’évolution du sexe dans la vie et à l’importance de la communication. Ces points qui semblent très généraux abordent également des points très particuliers tels que l’incidence d’un viol sur la sexualité ou de la dépression…

Une large place est faite ensuite à la masturbation. Comme dans de nombreux guides, la masturbation est prônée comme le meilleur moyen de se connaître pour pouvoir accéder à un plaisir accru avec ses partenaires.

 La lubrification est ensuite abordée avec pleins d’aspects pratiques sur les meilleurs lubrifiants : quels sont ceux à privilégier en cas de tendance allergique ou aux mycoses, les composés à éviter. Saviez-vous par exemple que lorsqu’un lubrifiant à base d’eau sèche et devient collant il est souvent inutile d’en rajouter mais qu’un peu d’eau ou de salive permettront de le réactiver ?

Un chapitre consacré au massage nous donne quelques idées (« toucher créatif »)

Les diverses types de pénétration (sexe oral, pénétration anale et vaginale, »fist » y compris) sont abordés de manière très complète et sans jugement aucun. La majorité des pratiques sexuelles sont replacées dans l’histoire et des raisons historiques sont souvent données si elles font l’objet en général d’inhibition. Il n’y pas de « protocoles » à suivre comme dans certains guides très directifs. Des astuces pratiques sont livrées. Les avantages et inconvénients des positions (et ici pas d’abracadabrantesques hélicoptère tournoyant ou de poiriers et autres acrobaties périlleuses) sont décrits.

De larges chapitres sont consacrés aux sextoys (il ne faut tout de même pas oublier que c’est une chaîne de sextoys qui l’a réalisé). Ils sont très détaillés. Les auteurs nous donnent des critères, des conseils pour aider au choix, des scenarii  d’utilisation.

Les fantasmes et les jeux de pouvoir SM sont ensuite abordés de manière non négligeable. Le BDSM n’est pas résumé à dix lignes comme dans la plupart des ouvrages généralistes.

Le « safer sex » est ensuite évoqué de manière très détaillée et précise. Là où beaucoup de guide s’arrête aux préservatifs ici, les doigtiers et les digues dentaires sont évoquées. L’importance de gérer le risque selon les pratiques est abordée.

Ce guide va  souvent plus loin que les autres en démarginalisant certaines pratiques  en donnant quelques clefs pour les réussir. Ce livre a réussi à me faire perdre les quelques derniers a priori que j’avais. Le ton fédérateur et militant est parfois un peu lassant. Malheureusement  beaucoup de produits ou livres mentionnés sont difficilement trouvables en France.

Ce livre est réellement très complet, c’est un guide que j’aurai aimé avoir pu lire plus tôt ! J’ai un gros regret : ne pas avoir mis un post-it sur toutes les pages qui me donnaient envie d’essayer de nouvelles choses ! Si je devais garder un seul guide sur la sexualité qu’il m’a été donné de lire : ce serait sans aucun doute celui-là.

Le petit guide de la sexualité épanouie

Cathy Winks & Anne Semans

Tabou

 

Read Full Post »