Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Séries TV’ Category

Swingtown

Swingtown est une série qui a été présentée comme relatant la libération sexuelle dans les années 70 aux Etats-Unis.
Cette époque est pour moi emblématique. Je suis de cette génération à qui le sexe a d’abord été présenté comme pourvoyeur de maladies et de mort plutôt que de source de plaisir et d’épanouissement. Cette série a attisé ma curiosité car je n’ai jamais connu la pleine insouciance de cette époque.

L’action commence le 4 Juillet 1976 (bicentenaire de l’indépendance des Etats-Unis) dans la banlieue de Chicago. Bruce et Susan Miller quittent leur banlieue « middle class » avec leurs deux enfants pour emménager dans la banlieue chic. Ils laissent derrière eux leurs voisins et amis Roger et Janet Thomson. Ils font vite connaissance avec leurs voisins d’en face Tom et Trina Decker qui vont leur faire découvrir le libertinage.

Roger, sûr de lui, trader à la bourse et Susan pâle et douce femme au foyer se sont mariés très jeunes. Leur couple semble tenir par la force de l’habitude et s’être endormi. Susan semble au départ très effacée et aspirer juste à l’équilibre familial. Ils ont deux enfants : Laurie 17 ans, très mature pour son âge, un brin idéaliste et éprise de philosophie ainsi que de son professeur, Bruce un adolescent en phase avec son âge (environ 13 ans) qui connaît ses premiers émois.

Tom pilote de ligne et Trina pétillante ex-hotesse de l’air semblent en phase et avoir une excellente communication. Ils se définissent comme un couple libéré mais fidèle : il faut comprendre là qu’en libertinage, il faut les prendre à deux…. Ils semblent former un couple très solide mais le doute parfois s’immice par manque de confiance…

Roger, employé dans une compagnie d’assurance, insatisfait de sa vie et Janet dynamique et très conservatrice femme au foyer ont un fils du même âge que celui des Miller.

Ces trois couples vont vivre chacun des événements qui vont ébranler leurs petites certitudes. Ils vont devoir se remettre en question et le feront avec plus ou moins de succès.

Le libertinage est évoqué dans cette série sans voyeurisme aucun, ne vous attendez pas à voir des scènes torrides. Si le couple Miller en est à ses balbutiements en matière de libertinage, les Decker en ont fait presque un mode de vie. Janet Thomson ne conçoit pas ce type de relation …

La série m’a essentiellement intéressée par sa retranscription des années 70 aux Etats-Unis avec un trop léger rappel du contexte politique de l’époque, du design, de la musique…. A noter un passage, où le couple Trina et Tom organise une soirée de soutien à l’acteur de Gorge profonde qui est en procès. Les implications et les conséquences du libertinage sont abordées oui, mais de manière légère et superficielle. Les personnages putôt réussis manquent parfois un peu profondeur mais je pense que le format de la série ne permettait pas vraiment de plus les développer. Et, finalement les caractères les plus intéressants ne sont pas forcément ceux à qui nous pouvions nous attendre. Janet, qui semblait  prisonnière des ses certitudes, va finalement évoluer et faire le chemin d’essayer de comprendre les autres. Malheureusement, les scénaristes ont fait le choix de ne pas approfondir le personnage sombre de la série : la mère  héroïnomane d’une jeune adolescente qui vend sont corps pour quelques grammes de drogue. Ce personnage aurait pu servir de contre-poids aux autres qui demeurent assez lisses…

La série est sympathique mais assez ennuyeuse par moment. Elle présente le libertinage comme un mode de vie pouvant convenir à certains couples mais qui ne saurait en aucun cas remplacer un manque de communication : nous nous en serions douté. Elle n’a connu qu’une seule saison faute de succès….

Swingtown
Nb saison : 1
Nb épisodes : 13
Durée : 40 min

Publicités

Read Full Post »